Avancée
Recherche
Les plantes d’intérieur

Les plantes d’intérieur

  • 26 February 2021
  • 0
  • 128
  • 0

Les plantes vertes sont souvent présentes dans les logements mais leur nombre ou leur variété peuvent poser problème. En effet, les moisissures présentes naturellement dans le terreau des plantes (végétaux en décomposition) peuvent entraîner des réactions allergiques… et certaines plantes comme le ficus benjamina, papyrus ou caoutchouc peuvent être allergisante.

Par ailleurs, les plantes sont des sources d’humidité, il est préférable de limiter leur nombre.

Que faut-il penser des plantes dites “dépolluantes” ?

Nos désirs d’agir et de prendre des mesures individuelles pour contribuer à améliorer notre quotidien sont louables à bien des égards. Mais nous devons être méfiants vis-à-vis des phénomènes de modes ou des incitations commerciales qui fleurissent volontiers sous couvert de notre confort et de notre santé. En effet, même si les travaux de la NASA ont montré l’intérêt de certaines plantes pour dépolluer l’air intérieur de certaines substances chimiques, le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) a démontré que « dans des conditions réalistes (notamment avec une ventilation et une aération dans une pièce réelle), les rendements épuratoires d’un système sol/plante ne permettent pas d’avoir une élimination performante des polluants, aux concentrations habituellement rencontrées dans les environnements intérieurs. Ainsi, les stratégies les plus efficaces pour diminuer les polluants dans les environnements intérieurs sont de limiter les émissions et de renouveler l’air. La prévention des sources de pollution et le renouvellement de l’air (par une ventilation performante et une aération optimisée) sont de meilleurs moyens pour garantir une bonne qualité de l’air dans son habitation ou son bureau. »

Lors de la visite CMEI les conseils apportés sont adaptés et personnalisés.